Tu ne peux pas te fuir.

Tu ne peux pas te fuir.

Day 21, je m’écris et je publie !

Tu peux partir à l’autre bout du monde, changer de travail, tout quitter, te séparer de toutes tes relations, et même essayer de fuir ton passé… Mais au final, tu réalises que peu importe ce que tu fais et où tu es, la vie t’envoie systématiquement le même type de personnes et de situations. Ce qui te fait croire que tout change lorsque tu bouges, est l’illusion du temps et de l’espace, avec tes cinq sens. 
Ce que tu vies actuellement n’a aucun rapport avec le temps ni l’espace. Ce que tu ressens actuellement n’a aucun rapport avec la personne ou la chose en face de toi. Car ce qui est en face est un résultat. C’est le résultat de qui tu es avec toi-même.Tu es sans cesse en train d’expérimenter tes propres croyances. La vie ne fait que te refléter. Elle ne te contrôle pas et personne ne te contrôle car il n’y a que toi au travers de tout ce qui peut t’entourer. Seul ton jugement sur la différence t’empêche de te regarder dans le miroir. 
C’est la raison pour laquelle tu as du mal à regarder les personnes dans les yeux, tu à peur de te reconnaître, car tu crois toujours que ce que tu observes n’a aucun rapport avec ce que tu es.

You can’t escape yourself.
Day 21, I write and i publish!

You can go halfway around the world, change jobs, leave everything, separate yourself from all your relations, and even try to escape your past…. But at the end, you realize that no matter what you are doing and where you are, life systematically sends you the same kind of people and situations. What makes you think that everything changes when you move is the illusion of time and space, with your five senses.
What you are living right now has nothing to do with time or space. What you are feeling now has nothing to do with the person or thing in front of you. Because what is in front of you is already a result. It’s the result of who you are with yourself, you are constantly experimenting with your own beliefs. Life only reflects you. Life doesn’t control you, and nobody controls you, because there’s only you in different forms. Only your judgment about difference prevents you from looking in the mirror.
That’s why it can be hard to look people in the eyes, you’re afraid to recognize yourself, because you still believe that what you observe is nothing about who you are.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *