Le monde est le reflet de notre vie intérieure.

On pense parfois que le monde est mal, que telle situation est un accident, que c’est du hasard. Parfois, une personne nous dérange, nous fait souffrir. Parfois nous avons mal quelque part à cause de quelque chose… Ou à l’inverse, nous trouvons que le monde est beau, que les gens sont géniaux, nous sommes heureux…                                                                                Pour résumer, nous pensons souvent que ce qui nous entoure (le monde, les faits, les gens, la société, l’argent, le travail) est la raison de nos plaisirs et de nos souffrances.

Repartons à 0…

Depuis notre naissance, nous accordons de l’attention et parfois beaucoup d’attachement à tout ce qui nous entoure. Les êtres humains (famille, amis, ennemis…), les animaux (chiens, chats, éléphants), les objets (maison, voiture, smartphones, argent,…), la nature (mer, forêt, montagnes, lacs, végétation,…), la matière (eau, feu, bois, plastique…). C’est ainsi que notre monde nous paraît réel, en fonction de chacune de nos perceptions.

Maintenant, prenons un peu de recul…

Si le monde est un reflet, alors le monde est forcément un résultat. Et avant un résultat il y a quoi ? Une simulation.

Il y a une différence entre UN résultat et NOTRE PERCEPTION du résultat.     

Exemple : lorsque nous nous regardons dans un miroir ; celui-ci reflète un résultat. Ce résultat ne reflète pas NOTRE corps, mais UN corps. Ce qui créer l’image de notre corps est NOTRE perception, donc NOUS-MÊMES.

Si le monde tel que nous le percevons existe, c’est bien parce que NOUS simulons quelque chose avant de le rendre réel. Ce quelque chose que nous simulons est notre croyance (non pas religieuse ou politique,… mais générale). Nous pensons, nous croyons puis nous créons notre propre réalité. Et si nous allons encore plus loin, cela voudrait dire que nous-mêmes sommes le résultat d’une autre simulation, puisque nous pensons exister ! Peut être sommes nous dans une autre forme, dans une autre dimension, quelque part ailleurs, en même temps qu’ici, là et maintenant…

Nous créons la réalité et la réalité nous renvoi l’image de notre création.

En fait, nous sommes responsables de notre vie, autant de ce que nous ressentons que de ce que nous vivons. La base de nos plaisirs et de nos souffrances ne se créé pas par ce qui nous entoure mais par nous-mêmes.

Pourquoi notre réalité paraît-elle réelle ?

Notre réalité prend forme à partir du moment que nous attribuons une émotion ou un sentiment sur quelque chose ou quelqu’un, c’est-à-dire, un attachement. Tout ce que nous pensons vivre au quotidien n’est que le miroir de nos perceptions. Toutes nos réactions, émotions, humeurs, sentiments, envies et autres se crées par nos croyances et se reflètent expérimentalement vers l’extérieur.

Les croyances actuelles nous limitent…

Nos émotions sont crées par nos perceptions qui proviennent de nos croyances. Nos croyances proviennent…de…                                                                                            Et voici le problème auquel nous sommes confrontés aujourd’hui : nos croyances actuelles nous limitent. Et vous savez pourquoi ? Car depuis notre création, nous croyons à ce que nous voyons mais ce que nous voyons EST ce que nous croyons…

Exemple : si nous sommes malheureux, ce n’est pas à cause du monde qui nous entoure puisque nous créons le monde qui nous entoure. Nos croyances forment une réalité et nos perceptions donnent un avis à notre propre créativité ! En fait, parfois on aime notre création et parfois on la critique, sans jamais s’apercevoir que c’est nous qui en sommes le créateur !

Avant de reposer notre plaisir ou notre souffrance sur qui ou quoique se soit, remettons NOUS en question car NOUS sommes la cause en fonction de NOS propres croyances.

Qu’est ce qui nous maintien sur terre ?

Ce n’est pas ce que nous faisons qui donne un sens à notre vie puisque peut importe ce que nous faisons, nous y croyons, alors nous finissons par le faire. Ce qui donne un sens à notre passage sur cette terre c’est ce qui nous rend heureux comme malheureux. C’est notre perception de la réalité, à l’origine de nos croyances. Peut-être qu’actuellement nous pensons vivre dans l’incapacité de modifier quoique se soit autour de nous, de tout ce qui nous paraît réel. Mais c’est à partir du moment que nous acceptons que tout est notre propre création, que nous acceptons de vivre tout ce qui croise notre itinéraire avec paix et gratitude. 

Imaginez ce que nous pouvons faire de notre vie si nous apprenons à simuler notre réalité ? Tout est finalement possible puisque l’impossible n’est qu’une création de notre réalité. Je ne suis pas en train de vous dire une vérité puisque si vous suivez mon résonnement, la vérité n’existe pas vraimentNous créons notre propre vérité !

 

Nous sommes ce que nous pensons être et nous vivons ce que nous pensons vivre. En réalité, la réalité n’existe pas. C’est la perception de nos croyances qui créer notre propre réalité.


 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *